Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Claude Champy, sculpture, céramique 2017 à NANCAY - Cher / Foxoo
foxoo    twicards   guide_twitter   tendances   revue_de_presse   top_vidéos    rdv_médias
FranceCher  J'annonce 
Vos évènements relayés sur Twitter !  
Source : #25817 > Afficher son tableau Foxoo

Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 28/06/17 | Vues : 128


Claude Champy, sculpture, céramique 2017 à NANCAY / Cher

Cet évènement est passé.  Ne manquez pas le prochain !
Foxoo vous informe dès l'annonce des prochains évènements sur le même thème ou se tenant au même endroit. Inscrivez-vous, c'est gratuit et révocable à tout moment.

> Inscrire une alerte

Evènement passé.

Du 25 mars au 28 mai 2017 à NANCAY.

Clef de voûte, voûte céleste, clef des songes
Pour sa huitième exposition à la galerie, Claude Champy, un des plus illustres et des plus puissants céramistes de France, trois grands prix et des expositions du Japon aux Etats-Unis, a pris le risque au départ léger mais finalement énorme de travailler pour la première fois sur un thème. Cet artiste qui place au plus haut dans son art la matière et sa minéralité, une capacité à goûter
« la saveur de la terre » , dont toute l’oeuvre est construite à l’énergie, dans la spontanéité gestuelle et sous l’empire du signe, a donné cette fois la priorité à la forme. Il s’est mis en tête, littéralement, de créer des « clefs de voûte » ! Idée assez inattendue pour un esprit contemporain plus habitué
aux longues structures portantes qui se suffisent à elles-mêmes que des édifices du Moyen-Age. Lui-même ne sait pas vraiment comment l’idée naquit en lui, peut-être du mot qui le laisse rêveur quand il le prononce. Peut-être de son four à bois dont il se souvient qu’il craignait en le construisant que la voûte de briques ne s’effondre. Peut-être encore de ses grandes « Falaises triptyques » de 2009, présentées ici même, qui ne l’ont pas conduit vers la minéralité blanche d’Etretat, ce qui semblait le chemin le plus court vers la poursuite tranquille de son art qui se renouvelle constamment dans le plaisir et dans l’élan fluide. Non, c’est vers l’architectonique qu’il s’est tourné, autant dire vers une problématique.

Carole Andréani
Extrait du catalogue de l’exposition, éditions Capazza

Samedis, dimanches et jours fériés
10h/12h30 – 14h30/19h

adultes : 6 €
7 à 17 ans : 4 €
Groupes à partir de 10 pers : 5 €

Débute à 17H00
1 rue des Faubourgs, 18 nancay




En savoir plus
Compléter / corriger
Poster vidéo / photo
Promotions